Accès webmail | Contact

Renforcement de la communication et de l’internet : 17.5 milliards de FCFA pour un 2ème câble sous marin

La séance plénière de ce mardi 15 janvier 2013 a permis aux députés de ratifier trois accords de financement. Parmi les 3 projets de ratification, il y a celui portant autorisation de ratification de l’accord de financement de la première phase du Programme régional d’infrastructures de communication de l’Afrique de l’ouest- Projet Bénin (WARCIP-Bénin APLIC). Il s’agit de la première phase du Programme régional d’infrastructures de communication de l’Afrique de l’ouest- Projet Bénin (WARCIP-Bénin APLIC). Le coût de ce projet est de 17. 500.000.000 de FCFA entièrement couvert par le crédit de l’Association internationale de développement (AID) et pourra être remboursé sur 40 ans dont 10 ans de différé. Cet accord de financement a été voté par 51 voix pour, 00 contre et 00 abstention.


Selon la commission du Plan qui étudié le dossier, il s’agit de la construction d’une seconde ligne à fibre optique pour réaliser  la redondance du câble à fibre optique en place. L’objectif du projet est de contribuer à l’accroissement de la couverture des réseaux de larges bandes de manière à réduire les coûts des services de communication en république du Bénin. Il permettra de régler la question de l’accès limité et non concurrentiel de l’actuel câble sous-marin. Il facilite aussi l’accès moins onéreux à l’internet et en appuyant le développement des infrastructures de communication nationales et régionales. C’est aussi le levier pour l’accroissement de l’emploi durable et la promotion du partenariat public privé. Plénière à l’Assemblée nationale hier

Les députés ont examiné 2 autres projets de ratification d’accord de prêt à cette séance plénière du mardi 15 janvier 2013. Il s’agit d’abord du projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé entre la république du Bénin et le Fonds Africain de Développement  (FAD) dans le cadre du financement du programme des réformes économiques et financières : Ce projet d’un montant de 23 milliards 470 millions  de FCFA  a été voté par  54 voix pour, 00 contre et 00 abstention. L’autre dossier examiné est le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord de prêt signé entre la république du Bénin et  la Banque d’investissement et de développement de la Cedeao (BIDC)  dans le cadre du financement partiel du projet d’équipement et de réalisation  des formations sanitaires au Bénin. Le coût total de ce  projet  est de 6,1 milliards de FCFA. La contribution de la BIDC au financement du projet est estimée à 5 milliards de FCFA soit 82 % du coût total du projet au titre du prêt. Quant à la contribution du gouvernement, elle est de 1,1 milliards de FCFA soit 18 % du coût total.

Francis Z. OKOYA

@ 2014 - WARCIP-Bénin. Tous droits réservés. 

Retrouvez nous sur Facebook